Je me suis décidé, et ce printemps je vais avoir beaucoup de pain sur la planche. Les planches en pin, certes font aussi partie du programme !

terrasse


Grâce aux belles journées de la fin de l'hiver, j'ai pu commencer la rénovation de la partie du plancher de la terrasse qui recevait le jacuzzi. Terminé hier par un ultimatum de Madame qui voulait pour ce week-end bénéficier de la place pour y poser sa chaise longue, la météo annoncée étant très favorable. Le jacuzzi y retrouvera sa place la semaine prochaine, non pas pour être utilisé mais pour libérer la place où il est entreposé. Pour ne pas rénover chaque année l'emplacement du jacuzzi, l'eau stagnante dessous finissant par pourrir le bois, j'ai décidé de le traiter, déjà avec un produit contre les champignons et  la vermine et ensuite un produit hydrofuge, non pas une lasure mais un saturateur. Malgré sa dénomination "incolore", le saturateur teinte légèrement, et me voilà donc pratiquement obligé de traiter maintenant toute la terrasse, ce qui m'aurait pas gêné pour une terrasse neuve, mais celle-ci est en fin de vie !

Echafaudage d'origine

Mon engagement (challenge personnel), est, cette année, la rénovation de l'intérieur de la maison. Le plus gros travail, pas le plus long, sera la suppression de la double-porte du séjour qui est restée ouverte depuis 22 ans. Après vérification, son linteau n'est pas porteur et pourra donc être démoli, permettant ainsi une continuité entrée-séjour.
Le plafond, perché à 5,40 m comporte de belles fissures. Un échafaudage s'impose ! Le louer, m'obligerait à travailler 8 h par jour 7 jours sur 7, si je ne veux pas le garder deux mois ! Donc voyons l'achat ? D'un prix raisonnable,  de qualité, certes pas professionnelle mais léger, un modèle attire mon attention, adaptable pour les escaliers, mais malheureusement pas assez haut en respectant les règles de sécurité ( garde-corps). Un autre, plus haut, même trop haut est retenu, sachant que je devrai le transformer pour le réduire et l'adapter aux escaliers.
A la livraison, deux colis, apparemment deux échafaudages ! Je reconnais sur l' illustration de l'étiquette d'un colis, le premier que j'avais repéré adaptable aux escaliers. Pensant qu'il y avait une erreur, j'étais prêt à refuser la livraison quand j'aperçois l'étiquette du second colis : "Kit d'extension à 7m " !  En réalité, le modèle que j'avais choisi était le premier, trop petit, équipé d'un kit de rehausse et de stabilisateurs, première bonne nouvelle !

IMG-20190312-WA0019

Très facile et rapide à assembler grâce aux fixations à expansion, montage des plateformes tous les 30 cm à votre convenance, je suis agréablement surpris car je m'attendais à quelques difficultés donc à plus de transformations à envisager à la lecture des commentaires de clients non pertinents, deuxième bonne nouvelle !
Première étape, montage de la totalité  de la hauteur à l'extérieur pour enlever le film solaire dégradé du vitrage. J'ai mis la plateforme 30 cm trop haut m' obligeant à me baisser pour travailler !  Le problème, c'est que ça bouge beaucoup là-haut ! Pas trop surpris, vu la structure légère et les fixations des raidisseurs à expansion en caoutchouc ! Je me suis tenu d'une main à la rive du toit et me sentis rassuré. Trop haut pour être monté à l'intérieur comme prévu, je détermine de combien de barreaux devra être reduit l'échafaudage. Autour d'un mètre, soit 3 barreaux (90 cm). Transformation facile effectuée sur la réhausse, et ajout de câbles croisés (haubans) avec tendeurs. Rigidité nettement améliorée, troisième bonne nouvelle !