C'est bien une histoire de capote, mais quand on sort, celle là, on la retire !  Elle n'est pas en latex, bien qu'une matière élastique, tout du moins extensible m'aurait facilité la tâche. A l'heure de ces premières lignes, je ne suis qu'à moitié optimiste sur la réalisation du taud en toile "Sunbrella" en remplacement, tout du moins pour la saison, de celle en toile enduite, très lourde, trop couvrante et donc trop encombrante une fois repliée et qui devra être réparée par la même occasion. Tout avait bien commencé ! Ayant conservé une chute* de tissu de l'extension de mon bimini**,  et avant de me lancer dans l'aventure et d'approvisionner la toile, je vérifie qu'avec une machine à coudre domestique, cela serait réalisable.
(* chute, est un euphémisme, puisque je n'avais utilisé que le quart du coupon, minimum à la vente)
(** réalisée par un professionnel)

 

Test couture 1

Test couture rabattue ( couture au pli : 2 épaisseurs, couture rabat : 3 épaisseurs)

J'aurai au moins deux épaisseurs de tissus et jusqu'à six par endroit !  Trouver le bon fil et la bonne aiguille acceptés par la machine ; aiguille 100/16 max (1 mm de diamètre) ou 90/14 (0,9 mm) et le fil  de "40" max ! Autant pour les aiguilles on s'y retrouve, autant pour le fil, ce n'est pas évident, car selon la matière et le fournisseur, la référence change ! Pour la matière, le polyamide s'impose, très solide et résistant aux intempéries et UV. J'en trouve chez un spécialiste sur Internet, et ce n'est qu'à sa réception que je suis rassuré, il devrait être parfait. 

Test couture 2

Test de l'ourlet ; 6 épaisseurs au niveau de la superposition des deux coutures rabattues.

Bon, test concluant, certes sur un petit morceau de tissu, maintenant avec 8 m² cela devrait être un peu plus délicat. 

Après l'ébauche de la partie "pare-brise" (arrondi, penché etc.) et fixée avec du ruban adhésif, je présente une première largeur qui devra recouvrir une partie du cockpit, et repère leur jonction par un trait de crayon blanc. Je réunis les deux parties  après une première découpe, à l'aide d'une agrafeuse de bureau pour réaliser le bâti. Je réalise la couture du pli et fais le premier essayage !  Le dessus courbé, parfait, la descente sur un côté (partie la plus délicate) va bien, mais l'autre côté présente un mauvais pli. A l'aide de l'agrafeuse je reprends ce qui me semblait en être la cause et retour à la maison pour la reprise. Sûr de moi, je reprends la couture, couds le rabat final prématurément et découpe le surplus de tissu. J'attends l'arrivée du Capitaine en second pour l'essayage et prendre les mesures pour la suite, il fallait être deux pour tendre la toile . Et là, ce qui était bon, l'était toujours, ce qui ne l'était pas, ne l'était toujours pas ! Le problème, étant seul pour le premier essayage, je n'avais pas pu tendre la toile, mal estimé la reprise, et malheureusement coupé le tissu que je pensais en trop !

Plus qu'à tout reprendre !! J'ai l'imptession que je n'ai pas fini d'en "découdre" avec tout ça, mais je finirai bien par avoir de l'étoffe !

Pour me consoler, l'ourlet en bas de pare-brise sur un bel arrondi que je pensais irréalisable facilement se présente en définitif assez bien !